Gouvernance du projet

Conseil des familles et proches

Bienvenue — vous êtes en famille

Nous, comme vous, sommes des familles et des aidants de jeunes qui éprouvent des problèmes de santé mentale. Nous savons que ce n’est pas facile. Les maladies mentales touchent un jeune Canadien sur cinq. Les trois quarts d’entre eux vivent dans leurs familles. C’est un fait que l’apparition d’une maladie mentale chez un jeune a un impact profond sur tous ceux qui l’entourent. Le conseil des familles et des aidants d’ACCESS Esprits ouverts représente les familles — sous toutes ses formes — dans le projet ACCESS de transformation du système de soins de santé mentale pour les jeunes.

 

Inviter la famille à la table

Oui, ACCESS est un projet mené par d’éminents chercheurs. Il vise à rendre les services plus facilement et rapidement accessibles, culturellement appropriés, continus et uniformes. Mais pour les familles, le projet signifie bien plus. C’est d’avoir sa place dans un nouveau modèle de soins plus inclusif.

ACCESS Esprits ouverts reconnaît que les familles et les aidants représentent la ressource la plus importante et le lien le plus précieux des jeunes qui vivent une maladie mentale.

 

Un nouveau rôle, une nouvelle relation

Trop souvent, un jeune qui demande de l’aide est emmené, confié à un système qui laisse la famille dans la salle d’attente, dans l’ombre. La stigmatisation, l’isolement, la confidentialité et le fardeau financier, jumelés au choc du diagnostic, laissent les familles désemparées et avec un sentiment d’impuissance. Elles continuent d’être profondément touchées et, en fin de compte, responsables. ACCESS Esprits ouverts reconnaît que l’inclusion des familles tout au long du traitement est dans l’intérêt des jeunes.

Message de Mary Anne Levasseur, Coordonnatrice et responsable nationale, Familles et aidants d’ACCESS Esprits ouverts

En tant que mère d’un jeune homme aux prises avec des difficultés de santé mentale, j’ai tout fait en mon pouvoir pour l’appuyer dans son cheminement vers le rétablissement. Malheureusement, une trop grande partie de mon énergie a été gaspillée à naviguer un système de soins de santé complexe, tout en essayant de faire reconnaître mon rôle de proche aidante et de porte-parole de mon fils À mesure parler avec d’autres aidants familiaux, j’ai réalisé que nous faisons tous face aux mêmes défis.

 

Partager des renseignements, discuter de notre vécu et écouter aident. Mais des changements politiques et sociaux sont nécessaires pour impliquer de nouveau les familles. Au conseil nous travaillons à offrir aux familles une meilleure chance d’aider leurs jeunes et les autres et de s’aider elles-mêmes. Joignez-vous à nous.

 

Au sujet de la maladie mentale : «  … voyant comment les choses fonctionnent en ce moment, il incombe aux familles d’organiser des groupes d’entraide, de construire des centres communautaires, de créer des sites Web et d’écrire leurs mémoires rempli de conseils. »

Andrew Solomon, Far from the Tree (traduction libre)