À propos ACCESS

Équipe bureau central

Dr. Ashok Malla

Chercheur principal désigné

  Ashok.Malla@douglas.mcgill.ca

Chercheur clinicien, Institut universitaire en santé mentale Douglas

Professeur, Département de psychiatrie, Université McGill

Chaire de recherche du Canada pour l’étude des premiers stades de la psychose, Université McGill

 

Né et ayant grandi dans la magnifique vallée du Cachemire, il s’est orienté vers la psychiatrie peu après avoir fait ses études médicales dans l’ancienne cité d’Amritsar et à la suite d’un bref flirt avec la chirurgie. Une réticence initiale s’est rapidement transformée en fascination pour les subtilités de l’esprit ses nombreux recoins inexplorés, la gamme des comportements humains et des souffrances, les nombreux paradoxes et l’importance des relations humaines.

 

Sa formation en Angleterre, après tout juste un peu plus d’un an d’initiation à la psychiatrie en Inde et une formation subséquente au Canada, lui a permis d’avoir une perspective globale des conditions qui se rapportent aux troubles mentaux. Le Dr Malla n’a jamais cessé d’être impressionné par les grandes vicissitudes de la résilience humaine dans la peine et la souffrance.

 

Au cours des 35 dernières années, il a surtout œuvré auprès d’êtres humains souffrant de troubles mentaux graves et, au cours des deux dernières décennies, il a investi ses efforts spécifiquement dans l’intervention aux premiers stades de divers problèmes de santé mentale, au plan clinique et en recherche. Il n’a jamais perdu de vue l’effet de l’environnement social sur la condition humaine, que ce soit en présence ou non de problèmes mentaux observables.

 

Dr Malla a partagé plusieurs moments heureux avec ses patients et leurs familles et, à certaines occasions, leur peine aussi. Il espère que son optimisme et les connaissances qu’il a acquises de ses patients et de leurs familles lui serviront à exercer un leadership éloquent à la tête de cet important projet qui, nous l’espérons tous, deviendra éventuellement plus qu’un projet.

Srividya Iyer, Ph.D.

Directrice scientifique-clinique

  Srividya.Iyer@douglas.mcgill.ca

Professeure adjointe, Département de psychiatrie, Université McGill
Chercheuse et psychologue, Institut universitaire en santé mentale Douglas

Pendant les étés torrides du sud de l’Inde, une petite fille, fatiguée des jeux du matin et repue d’un déjeuner somptueux, attendait impatiemment le moment de la sieste. C’est à ce moment-là que sa grand-mère lui racontait des histoires fascinantes, certaines inventées, d’autres inspirées de récits. Leurs héros imparfaits et leurs nobles bandits étaient accablés et propulsés par les passions qu’ils devaient puiser en eux-mêmes pour accomplir leur mission. Ces histoires ont éveillé l’intérêt de cette petite fille pour les luttes et les forces internes et collectives. Cet intérêt a mené à une carrière en psychologie.

Cette petite fille, Srividya Iyer, est maintenant la directrice scientifique-clinique d’ACCESS. Elle donne la vision et l’orientation aux efforts du réseau dans la transformation des soins de santé mentale jeunesse. Srividya supervise le travail des différents coordonnateurs et assistants de recherche. Une de ses responsabilités est de comprendre les besoins et les perspectives de nos sites et des parties prenantes (les jeunes, les familles, les fournisseurs de services, les chercheurs, les décideurs, etc.).

Elle appuie les sites dans la conception et la provision de soins qui répondent aux normes et aux valeurs établies. Srividya a également développé et dirige la composante de recherche et d’évaluation dont l’objectif est d’examiner si et comment ACCESS aide à améliorer la santé mentale des jeunes.

Quoique son rôle actuel soit beaucoup plus complexe que les récits de sa grand-mère, Srividya demeure convaincue qu’à l’instar de leurs protagonistes, c’est dans l’être humain qu’elle et son équipe trouveront les réponses aux questions qu’ils se posent.

Jess Chisholm-Nelson

Directrice des opérations

  Jessica.Chisholm-Nelson@douglas.mcgill.ca

Jess s’occupe des aspects administratifs et opérationnels du projet, veillant à ce que tout marche comme sur des roulettes. Son travail consiste également à s’assurer que les fonds sont utilisés judicieusement.

Avant ACCESS, Jess travaillait en gestion et en ressources humaines de la santé pour le gouvernement de l’Ontario. Elle met à contribution son expertise en administration et en finance, ainsi qu’en planification des soins de santé et en leadership.

Son désir de contribuer au système de santé mentale pour les jeunes est très personnel. Adolescente, elle a perdu sa sœur des suites d’un suicide. Et ensuite, de nombreux amis. Ayant été aux premières loges pour constater les failles du système, elle est enthousiaste à l’idée de travailler pour un projet dont le but est de provoquer du changement.

Insolite : Jess est propriétaire d’un sac de couchage Tauntaun.

Ina Winkelmann

Directrice, Service et Engagement

  ina.winkelmann.COMTL@ssss.gouv.qc.ca

Ina s’est jointe à l’équipe d’ACCESS Esprits Ouverts en avril 2017. Elle croit que la vie a une façon de la mettre sur le bon chemin et ACCESS est donc où elle est censée être!

 

Ina compte près de vingt ans d’expérience dans la prestation et la gestion des soins de santé mentale pour les jeunes dans les milieux institutionnels et communautaires.

Après avoir passé 10 ans en tant que travailleuse social clinique de première ligne, à l’interne et en soins ambulatoires, elle a eu l’opportunité de gravir des échelons et d’avoir des responsabilités de gestionnaire plus élevées, au cours des neuf dernières années!

Depuis la réforme de la santé au Québec, il y a deux ans, elle a géré deux grands programmes de pédopsychiatrie et des troubles complexes de l’humeur à l’Institut en santé mentale Douglas, une installation du Centre intégré universitaire de santé et de service sociaux de l’Ouest-de-l‘ île-de-Montréal.

Ina nous rejoint avec beaucoup de passion, d’enthousiasme, d’expertise, de plaidoyer et d’innovation dans la prestation de services de santé mentale pour les jeunes et avec des compétences pertinentes en gestion.

 

Ina s’est sentie privilégiée d’avoir fait partie du domaine des soins de santé mentale au cours de ces 18 dernières années. Ainsi, le fait d’avoir une fille de 13 ans, maintenant, la rend encore plus chanceuse de pouvoir contribuer à l’importante mission qu’est la santé mentale des jeunes au Canada.

Mireille Bright-Gbebry

Adjointe administrative

  Mireille.Bright-Gbebry@douglas.mcgill.ca

Mireille s’occupe de toutes les activités d’arrière-scène du projet.

Nutritionniste, diététiste, ainsi qu’ex-chercheuse à part entière, Mireille travaillait auparavant dans les domaines de la promotion de la santé et de la prévention des maladies dans des populations particulières, aux États-Unis et dans son pays natal, la Côte d’Ivoire.

Issue d’une culture qui estime que « ça prend tout un village pour élever un enfant », elle s’identifie à un milieu où les jeunes, les familles, les utilisateurs de services et les chercheurs travaillent de concert pour jeter les bases d’une meilleure santé mentale.

Mireille est la maman très occupée de trois enfants qui trouve encore du temps pour écrire dans son journal tous les jours et pour encourager et motiver les femmes de sa communauté.

Heleen Loohuis

Coordonnatrice de recherche

  Heleen.Loohuis@douglas.mcgill.ca

Heleen planifie comment la recherche sera structurée et menée, en partenariat avec les chercheurs et les membres du réseau. Elle contribue aussi à assurer que la recherche est réalisée correctement.

Avant de se joindre à ACCESS, Heleen faisait des activités typiquement néerlandaises, comme se promener à bicyclette une grande partie de la journée. Elle était aussi championne pour ce qui est de manger du fromage. Heleen a étudié en Nouvelle-Zélande, s’est trouvé un Québécois, a complété sa maîtrise à Utrecht et a déménagé à Montréal en 2008. Elle a travaillé plusieurs années en recherche, évaluation et coordination de projet au Programme d’évaluation, d’intervention et de prévention des psychoses (PEPP).

Elle croit fermement qu’un accès facile à de bons services de santé mentale est extrêmement important pour les jeunes en détresse. Elle est passionnée de pouvoir combler l’écart entre la recherche et les bonnes pratiques cliniques.

Chantelle Mireault

Coordonnatrice des partenariats et de l'engagement des parties prenantes

  Chantelle.Mireault@douglas.mcgill.ca

Chantelle œuvre à concrétiser l’engagement des bailleurs de fonds envers la participation des parties prenantes à ACCESS. Ainsi, elle apporte le soutien nécessaire au conseil jeunesse et au conseil des familles et des aidants pour qu’ils puissent offrir leur expertise au projet. Son rôle est aussi de collaborer avec les organismes communautaires au service de la jeunesse et de la famille.

Dans le passé, Chantelle a travaillé avec et pour les étudiants de l’Université d’Ottawa et ensuite en tant qu’assistante de recherche pour le Sénat du Canada. Plus récemment, Chantelle offrait du soutien psychosocial aux individus vivant avec des troubles mentaux dans une unité de soins aigus en psychiatrie.

Chantelle voit ACCESS comme une occasion privilégiée de collaborer avec des membres de la communauté motivés à travailler au sein du système de santé mentale pour arriver à l’améliorer au bénéfice des jeunes dans le besoin.

 

Chantelle aime les comédies musicales, les chats, le rire et le plaisir spontané.

 

Laura Morrison

Coordonatrice de recherche

  laura.morrison@douglas.mcgill.ca

Laura apporte son soutien aux activités liées à la recherche, dont la préparation des demandes de révision éthique, la sélection et la validation des outils de mesure et la communication des protocoles de recherche d’ACCESS.

 

Laura a déjà fait partie du Programme de rotation en leadership pour un assureur national où elle occupait cinq rôles différents, dont celui de fixer les tarifs pour les régimes d’assurance collective et de partager leurs contenus avec les assurés.

 

Elle a toujours eu la passion de participer à un changement culturel dans le système de soins en santé mentale. Plusieurs proches et amis vivent avec différentes maladies mentales et Laura a vu tous les défis qu’ils ont rencontrés pour recevoir les soins appropriés.

 

Laura adore ses randonnées quotidiennes à vélo à destination et au retour du bureau — 25 km par jour.

Margot Nossal

Coordonnatrice des sites

  Margot.Nossal@douglas.mcgill.ca

Margot assure la liaison entre les sites et le bureau central d’ACCESS. Son travail consiste à aider les sites à mieux répondre aux besoins des jeunes en résumant et en partageant de l’information sur les soins de santé mentale pour les jeunes basée sur des données probantes qui se veut pertinente pour leur communauté respective.

 

Avant de se joindre à ACCESS, Margot était travailleuse sociale en protection de la jeunesse. Elle a été formée dans des milieux de santé mentale pour les jeunes et aussi fait partie de plusieurs équipes de recherche en sciences sociales.

 

Les troubles de santé mentale figurent parmi les problèmes les plus prévalents et les plus fortement stigmatisés au Canada. Margot veut participer au changement dans la livraison des services de santé mentale aux jeunes, afin que la prochaine génération ait plus facilement accès à de meilleurs soins.

 

Passionnée de musique depuis toujours, Margot joue l’alto dans un orchestre communautaire amateur.

Marianne Scarfo

Coordonnatrice de la formation

  marianne.scarfo@douglas.mcgill.ca

Marianne crée du matériel de formation et de mise en application de connaissances qui aident les sites et les communautés à proposer des services pour les jeunes basés sur des données probantes.

 

Avant de rejoindre l’équipe ACCESS Esprits Ouverts, Marianne était conseillère sociale auprès des jeunes dans une unité pédopsychiatrique à Montréal. Grâce à son expérience professionnelle sur le terrain, elle comprend l’importance de dispenser des formations fondées sur des données probantes à ceux qui s’occupent des jeunes et de leur famille.

 

Marianne se considère comme une alliée qui milite pour les jeunes et leur famille dans le réseau des services sociaux et de la santé. Faire partie du projet ACCESS Esprits Ouverts est pour elle une chance de faire évoluer le système pour le bien de la communauté.

 

En tant que militante, elle fait participer ses enfants à des évènements de solidarité, comme la marche commémorative pour les femmes autochtones disparues ou assassinées qui a lieu chaque année à Montréal et partout au Canada.

Stephanie Schami

Adjointe administrative

  Stephanie.Schami@douglas.mcgill.ca

Stephanie gère les activités quotidiennes logistiques et administratives entre le bureau central, les sites, les parties prenantes et le Douglas, l’institut hôte d’ACCESS.

Stephanie est continuellement en quête d’apprendre et son éducation formelle est variée, allant d’un diplôme dans les arts libéraux à des cours de gestion en santé et services sociaux. En plus de posséder une vaste expérience administrative et de coordination dans les réseaux publics et privés de la santé, elle a aussi travaillé pendant près de dix ans en tant que massothérapeute et elle est professeure certifiée de yoga.

Son intérêt à travailler pour ACCESS est le reflet d’un engagement de toute une vie pour la santé et le bien-être. Mère d’un petit garçon de quatre ans plein d’énergie, Stephanie a l’intention d’ouvrir un jour un centre créatif de retraite curative dans la région de l’Outaouais, au Québec.

Allison MacNeil

Adjointe à la recherche

  allison.macneil@douglas.mcgill.ca

Allison soutient l’implémentation du protocole de recherche ACCESS Esprits ouverts en travaillant avec les outils de collecte de données, les demandes au comité d’éthique et l’analyse des données.

Allison a complé son baccalauréat en Sciences de la santé à l’Université d’Ottawa. Avant ACCESS, elle travaillait comme animatrice en santé mentale jeunesse au Centre Hospitalier de l’Est Ontarien (CHEO) et s’était impliquée dans plusieurs initiatives communautaire de santé et de santé mentale.

Ayant longtemps travaillé auprès des jeunes, Allison souhaite bâtir un système de santé mentale jeunesse accueillant, qui rend rapide et facile l’accès aux soins de bonne qualité.

Allison espère un jour créer un livre à colorier à partir des croquis qu’elle dessine durant les réunions.

Haley Marion McLean

Assistante en durabilité du programme et mobilisation des politiques

  HaleyMarion.Mclean@douglas.mcgill.ca

Avant de rejoindre l’équipe de bureau central d’ACCESS EO, Haley Marion était membre active au sein de ses communautés universitaires, locales, et internationales, travaillant avec différents groupes immigrants, communautés GLBT, étudiants, et les groupes de sensibilisation à la santé mentale. Née en Arabie Saoudite, son éducation non-traditionnelle a stimulé son intérêt pour les relations internationales, plaidoyer en faveur des populations vulnérables et le féminisme.

 

Son engagement envers l’inclusion sociale l’a amenée à Darmstadt, en Allemagne, où elle a travaillé avec des jeunes vulnérables dans le système d’éducation publique tout au long de 2016, avant de retourner pour compléter son diplôme à l’UNB. Plus récemment, elle a travaillé avec et pour les étudiants en tant que coordonnatrice de l’accessibilité de l’UNBSU, tout en développant une campagne d’éducation et de sensibilisation communautaire avec la Chambre de commerce de Fredericton pour soutenir l’intégration de nouveaux arrivants.

 

Haley Marion s’inspire de l’envergure du projet ACCESS EO et espère assurer la permanence du projet en partageant de manière significative l’histoire du projet et en élaborant des documents stratégiques. Elle espère aider d’autres décideurs à transformer leurs soins de santé en systèmes informés par les jeunes, qui fournissent des soins appropriés et opportuns, pour que les jeunes n’aient plus à lutter contre les systèmes inadéquats afin de répondre à leurs besoins.

 

Haley Marion gère son stress à travers le rire, et si on considérait la dichotomie « chien ou chat » en tant que spectrum, elle tomberait fermement du côté « chien ».

Jimmy Tan

Assistant en formation et en application des connaissances

  Jimmy.Tan@mail.mcgill.ca

Lorsque Jimmy a entendu parler d’ACCESS EO en 2014, il a crié à bras ouverts, « Inscrivez-moi ! » Pour lui, le projet ACCESS EO était une opportunité majeure. Jimmy grandissait dans une culture qui ne prenait pas la santé mentale au sérieux, et il cherchait à détruire les murs qui ont piégé sa communauté.

En tant que membre national du conseil jeunesse d’ACCESS EI depuis sa création en 2014, Jimmy célèbre chaque moment avec son équipe. Récemment, il a complété une thèse de premier cycle sous la supervision de Dre Srividya Iyer, réalisant une auto-ethnographie de la réunion annuelle du réseau ACCESS EO. Cet été, il s’occupe de deux besoins essentiels: la formation et la traduction des connaissances. Plus précisément, il facilite une formation de recherche à trois modules axée sur le patient par SRAP. En outre, il apprenne des connaissances du processus d’embauche d’ACCESS EO. Il sert également de liaison jeunesse pour PRISM-AEO, une composante de la stratégie de santé publique du projet.

Dès cet automne, Jimmy poursuivra la défense de la santé mentale en tant qu’étudiant de première année en médecine à l’Université de Toronto.

Un fait amusant: depuis 12 ans, Jimmy mange presque le même petit-déjeuner chaque journée – une banane, deux tranches de pain, un œuf, un verre de lait, et du yogourt.

Kathleen MacDonald

Étudiante au doctorat

  Kathleen.MacDonald@douglas.mcgill.ca

Kathleen poursuit ses études en vue d’obtenir son doctorat sous la supervision de la Dre Srividya Iyer. Elle examine les expériences de recherche d’aide pour des services de santé mentale et le cheminement clinique des jeunes Canadiens.

Après avoir obtenu sa maîtrise en sciences du cerveau à l’Université de Glasgow, Kathleen a travaillé comme assistante de recherche au Programme d’évaluation, d’intervention et de prévention des psychoses (PEPP), à Montréal.

Kathleen s’est jointe au projet ACCESS parce qu’elle croit qu’il peut avoir un impact positif concret. Ayant grandi dans une petite communauté rurale, elle a souvent été témoin des difficultés à surmonter pour accéder aux services de santé mentale.

Kathleen adore les voyages en voiture, qui sont souvent allongés par sa tendance à confondre la gauche et la droite lorsqu’elle donne des directions.